les bienfaits du jeûne

L'eau, un des ingrédients du jeûne réussi

Les bienfaits d’un jeûne

Les bienfaits d’un jeûne sont nombreux et multiples. Jeune & Vie propose un jeûne de bien-être de six jours, basé sur les stages de la Fédération de Jeûne et Randonnée à laquelle nous sommes affiliés.

Pourquoi jeûner ?

Le corps retrouve la forme grâce au jeûne

Il y a de nombreux bénéfices à jeûner, à commencer par le repos du corps et le nettoyage de toxines. Les principales sources des toxines sont : notre environnement, notre nourriture et le stress de nos vies. Un jeûne bien-être d’une semaine permet de remettre les compteurs de notre corps à zéro pour un meilleur nouveau départ.

10 principaux bienfaits d’un jeûne de 6 jours :

  • Détoxification du corps
  • Repos du corps et du système digestif
  • Perte de graisse
  • Rajeunissement des cellules, de la peau
  • Diminution des douleurs chroniques
  • Clarté de pensée
  • Amélioration de la vue
  • Sens décuplés
  • Améliorer son rapport à la nourriture
  • Retrouver de l’énergie

C’est quoi un Jeûne et Randonnée ?

Le jeûne qu’on vous propose est une mise au repos du système digestif pendant une semaine. Il s’accompagne de randonnées pour aider le corps à se détoxifier. Il s’agit du jeûne de type Buchinger, du nom du médecin allemand qui a mis en place cette pratique très cadrée, en 1920. Elle est pratiquée par 500 000 Allemands chaque année et de plus en plus de Français.

Comment se passe le jeûne avec nous ?

6 jours avant

1
LA DESCENTE

ALIMENTAIRE

Alimentation
peu à peu allégée
des apports complexes

6 jours de jeûne

2
LE JEÛNE

ET RANDONNÉE

Jus, tisanes, bouillons, eau
Randonnées, soins du corps
Ateliers doux ou créatifs
Repos / Causeries

6 jours après

3
LA REPRISE
ALIMENTAIRE

Retour progressif
à une alimentation
sans contraintes



La période de jeûne se déroule en trois phases :

  1. Une semaine avant le stage proprement dit, vous démarrez une « descente alimentaire » afin de faciliter le jeûne et d’augmenter son efficacité.
  2. La semaine ensemble sur le lieu du stage : le jeûne se déroule dans un environnement calme et agréable à l’abri des tentations. Les matins débutent par un jus de fruits bio, suivi d’exercices d’étirements. Une randonnée vient ensuite « nourrir » vos sens. Les après-midis sont dédiés au repos et aux activités personnelles, suivi d’échanges autour de sujets sur la santé et le bien-être. Chaque soir, un délicieux bouillon de légumes vous attend.
  3. La semaine suivant le stage, la « remontée alimentaire » se fait en douceur et permet de réintroduire peu à peu les aliments supprimés.

Lors d’un jeûne (phase 2), la sensation de faim disparaît. Lors des premiers jours, on vit de nos derniers repas. Les jours passant, cette nourriture est épuisée et le corps se sert directement de ses réserves de graisse, assez pour tenir plusieurs semaines en moyenne ! À ce stade, un gain d’énergie surprenant nous accapare, une forme de légèreté bluffante… C’est aussi ce qui caractérise les bienfaits d’un jeûne.

Lors d’un jeûne Buchinger d’une semaine, Jeûne & Vie propose chaque jour :

Boissons et nutriments

  • 1 verre de jus de fruit bio le matin
  • 1/2 jus de citron bio
  • Eau pure à volonté
  • Tisanes bio à volonté
  • Bouillon de légumes du soir
  • Repas de reprise bio
    (le midi du dernier jour)

Activités au choix

  • Randonnées de 2 à 3 heures
  • Activité douce ou Atelier créatif
  • Moments de repos
  • Soins du corps (en option)
  • Causeries sur le jeûne et la santé

Qui peut jeûner ?

Toute personne en bonne santé peut participer à un Jeûne et Randonnée.
La FFJR accepte les jeûneurs à partir de 18 ans.

Le jeûne est toutefois strictement contre-indiqué en cas de :

• Affections coronaires avancées
• Amaigrissement extrême
• Artériosclérose cérébrale
avancée
• Décollement de la rétine
• Diabète de type 1
• Dépendances

• Grossesse ou allaitement
• Hyperthyroïdie décompensée
• Insuffisance hépatique
• Insuffisance rénale avancée
• Maladies tumorales
• Psychose
• Sclérose en plaques

• Traitements médicamenteux
lourds
• Troubles du comportement
alimentaire (anorexie,
boulimie)
• Ulcère de l’estomac ou du
duodénum

Pour certaines de ces conditions, il existe d’autres organismes de jeûnes thérapeutiques adaptés.
Nous demander si besoin.

Des appréhensions courantes sur le jeûne

« Je suis trop gourmand, je me tordrai de douleur par la faim, je ne tiendrai jamais. » :

En fait, grâce à la préparation au jeûne et la purge intestinale, la faim n’est que peu ressentie pendant la semaine de jeûne. C’est tellement déroutant qu’on pourrait s’en inquiéter ! Mais c’est normal car la sensation de faim est due en grande partie aux mouvements de nos intestins en digestion. S’il est au repos total, la faim disparaît… 

« Je vais mourir si je ne mange pas pendant 7 jours ! » : 

Étonnament, la majorité d’entre nous possède assez de masse corporelle pour tenir 45 à 60 jours sans rien manger. Nous nous nourrissons avant tout de nos graisses pendant le jeûne. Un jeûne de 7 jours est tout à fait possible pour les personnes en bonne santé.

« Je vais jeûner pour perdre du poids. » :

Ça dépend. On perd en moyenne 3 à 8 kg pendant la semaine, dont 1 à 2 kg de graisse (le reste de perte est principalement de l’eau et un tout petit peu en masse musculaire qu’on regagne après le jeûne). Si après le jeûne, vous optez pour un régime alimentaire sain, cette perte de poids pourra être préservée. Si au contraire, vous reprenez de mauvaises habitudes, vous retrouverez votre poids d’avant jeûne.

« Le jeune va m’accabler, je serai très fatigué.e en fin de jeûne. » :

En général, c’est justement le contraire qui se produit. Le corps est en super forme à la fin des 7 jours, bien plus en forme qu’à son début. Il est en forme car il n’a pas perdu d’énergie à digérer des aliments. À partir du 3ème jour sans aliments, le corps a commencé à se nourrir en consommant ses cellules grasses, selon son besoin. Cette forme d’alimentation est très efficace pour le corps et lui demande peu d’énergie en digestion. Vidé des toxines et nourri de manière optimum, le corps est en excellente forme en fin de jeûne.

« Je n’aurai jamais la force pour marcher si je jeûne en même temps. » :

En fait, on a tout à fait la force de marcher, mais on marche moins vite et on évite les accélérations. Le corps passe en mode « économie d’énergie ». C’est comme une voiture qui passe de l’essence au diesel, on est moins réactif mais on dure longtemps.

Flèche retour vers le haut
WordPress Cookie Plugin by Real Cookie Banner